Les taux de crédit immobilier ont été bien depuis quelques années et n’ont pas cessé de décroître. Ainsi, les emprunteurs commencent à remettre en cause les modalités de leur prêt, car il faut savoir jouir de ces taux bas. La question est, est-il plus intéressant de renégocier, plutôt que de racheter son crédit immobilier ?

Quelle est la différence entre la renégociation et le rachat de crédit ?

Leur point commun tout d'abord est celui de permettre aux emprunteurs de profiter d'un taux d'intérêt attractif.

• La renégociation de crédit immobilier

Par renégociation, on entend le procédé par lequel une négociation est opérée auprès de l'organisme financier dans le but de se défaire des anciennes conditions pour passer à des modalités de prêt beaucoup plus avantageuses que celles contractées au tout début du prêt. Il s'agit d'une modification contractuelle par avenant.  A l'issue d'une évaluation du dossier, la banque conclura si oui ou non elle accepte de procéder à une renégociation du prêt. Une renégociation a pour but de réviser à la baisse le taux du prêt.

• Le rachat de crédit immobilier

Si dans le cadre d'une renégociation, on procède à la révision des termes du contrat de prêt, dans celui du rachat de crédit, il s'agit de conclure un nouveau contrat. Ce nouveau contrat qui recouvre un nouveau contrat immobilier est conclu avec de meilleures conditions de prêt proposées  et un taux révisé à la baisse.  Le but reste ainsi le même que celui poursuivi dans la renégociation d'un crédit immobilier.

Pourquoi, quand et pour qui la renégociation d'un crédit immobilier ?

La renégociation est un procédé utilisé lorsque le marché évolue vers un taux plus avantageux à l'emprunteur. On compte principalement des avantages pratiques à procéder à une renégociation du crédit immobilier plutôt qu'un rachat. La procédure y est déjà plus simple, car vous allez directement vous adresse à votre banque. Il n'y aura pas d'ouverture d'un nouveau compte ni de quelconques transferts de prélèvements ou de recettes.  Le contrat initial restera à la base de vos accords, la banque se contentera d'établir un avenant pour notifier la révision des modalités, à savoir les taux, la mensualité et la durée de votre emprunt immobilier.

Par ailleurs, en gardant votre contrat initial, vos garanties resteront par la même occasion valides. Il sera inutile de modifier ou de souscrire une nouvelle assurance,  ce n'est qu'une possibilité.

A côté de ces avantages techniques, on peut également relever certains avantages financiers à recourir à une renégociation de crédit immobilier. En effet, en matière de coût, la renégociation engage moins de dépenses qu'un rachat de crédit. Les seuls frais dont vous aurez à vous acquitter sont les frais de dossier relatifs à la rédaction de l'avenant.

Comment renégocier un prêt immobilier ?

Il faut bien évidemment commencer par prendre contact avec votre banque, pour lui demander si éventuellement une renégociation est possible et quelles en seraient les conditions ?

C'est une opération rend généralement les banques réticentes, il va falloir se préparer à convaincre la banque et notamment faire jouer votre profil de « client fidèle ». Dans certains cas, il est même possible de faire jouer la concurrence pour persuader la banque.

Ensuite, la demande une fois déposée sera examinée par la banque durant deux ou trois mois. Un avenant sera envoyé à l'emprunteur à l'issue de l'examen du dossier avec un tableau d'amortissement bien détaillé.

Il vous revient par la suite de bien réfléchir avant de se décider. Prenez bien votre temps, en principe, on vous laissera en moyenne 10 jours de réflexion.

Pourquoi, quand et pour qui le rachat de crédit immobilier ?

Il s'agit généralement d'une alternative à la renégociation, lorsque le banquier a refusé une révision des modalités du prêt initial. Vous pourriez demander à la même banque de vous racheter votre crédit, comme vous pourriez aller tout simplement ailleurs.

Cette technique comprend essentiellement le regroupement des crédits en cours en un seul crédit avec une seule mensualité, un seul nouveau taux et une seule durée. Contrairement à la renégociation, les frais engagés par le rachat de crédit son beaucoup plus conséquents. Il faudra alors vous assurer que les frais ne soient pas aussi élevés ou plus élevés que votre avantage financier à recourir au rachat. Pour que le rachat de crédit soit financièrement avantageux, il faudra un point d'écart minimum entre le nouveau taux que vous souhaitez négocier et les taux actuels. Le but est toujours de réduire les frais afin de profiter au mieux des nouvelles modalités du nouveau prêt. L'opération et ses gains doivent faire l'objet d'un calcul soigné.

Si vous avez décidez de vendre votre bien immobilier, il est conseillé de ne pas procéder à un rachat de crédit immobilier, dans la mesure où des indemnités de remboursement anticipé pourraient vous être exigées à l'issue de la vente.

Comment faire un rachat de crédit immobilier ?

Vous pouvez choisir entre votre même banque ou une autre banque. Il faut tout simplement bien comparer les formules afin de déterminer la proposition la plus intéressante de toutes. Il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence en allant consulter d'autres établissements de crédit et en comparant les offres. L'établissement prendra le temps comme d'habitude d'étudier votre dossier, avant de vous envoyer une offre de rachat de crédit. Un délai de réflexion vous sera accordé à cet effet avant de souscrire à l'offre.

En somme :

La renégociation est le procédé par excellence pour l'emprunteur qui souhaite réviser son taux à la baisse. La procédure y est beaucoup plus souple et simple. Cependant, si votre demande de renégociation est rejetée, vous pouvez toujours vous tourner vers le rachat de crédit. Dans ce cas, vous aurez à conclure un nouveau contrat de prêt et à constituer carrément un nouveau dossier. Le rachat de crédit est également une alternative au surendettement pour ceux ayant contracté de nombreux crédits.

Il est à noter que lorsqu'il s'agit de crédit, il reste important de faire jouer la concurrence.